Test de la Onyx Boox Note Air 2 Plus

J’avais en tête d’acquérir une tablette à encre électronique pour plusieurs raisons :

  • pouvoir prendre des notes et pouvoir les classer et les organiser facilement en gardant une bonne sensation d’écriture (que je n’ai pas avec mon iPad) ;
  • pouvoir lire et annoter des documents numériquement (pour réduire les impressions et la fatigue oculaire) ;
  • pouvoir lire des mangas de façon électronique sur un écran qui ne soit pas trop petit.

J’avais repéré trois modèles (ayant un écran de 10 pouces) qui me semblaient répondre à la demande :

  • La Remarkable 2 qui s’oriente exclusivement vers la prise de notes. Même si elle semble remarquablement simple, elle l’était trop à mon goût… Pas d’installation possible d’applications tierces (Kindle par exemple). De plus, pour avoir accès à l’ensemble des fonctionnalités, il faut payer un abonnement (la tablette est donc moins chère que les autres mais sur le long terme, cela peut revenir coûteux)…
  • La Supernote A5X qui est basée sur Android 8 et qui s’oriente aussi vers la prise de notes (tout en proposant l’installation de l’application Kindle). Le stylet à pointe céramique (pas de remplacement des mines) semblait interessant mais cet appareil ne propose pas d’éclairage integré. Cela rendait dès lors la lecture le soir moins accessible.
  • La Boox Note Air 2 Plus qui est basée sur Android 11 et qui permet l’installation de nombreuses applications (attention, pour le moment, toutes ne sont pas optimisées pour l’écriture au stylet). Elle dispose d’un écran avec un film protecteur simulant la friction du papier et d’un éclairage intégré (avec lumière chaude et/ou froide). Comme le système est très ouvert, il demande aussi plus de temps pour être pris en main (j’y reviendrais). C’est donc ce modèle que je vais tester en détails aujourd’hui grâce à Onyx qui m’a envoyé cet appareil. Ce test est tout de même réalisé en totale indépendance et reflète mon utilisation réelle. C’est aussi une façon de montrer comment je vais m’en servir dans mon flux de travail.

Avant de commencer, il faut noter que c’est le premier matériel de ce type que je teste même si je disposais déjà d’une liseuse et d’un iPad avec stylet. Je ne peux pas le comparer en conditions réelles aux appareils cités précédemment mais je peux le présenter de la façon la plus juste possible. Je vais donc rédiger mon avis en suivant ce déroulé :

  1. Présentation générale du matériel
  2. Configuration et prise en main
  3. Prise de notes et annotations
  4. Calendrier et organisation
  5. Lecture et autres applications
  6. Bilan

1. Présentation générale du matériel

Commençons donc par la tablette Boox Note Air 2 Plus (en veille à droite sur la photo). En termes de matériel, elle dispose d’un écran à encre électronique de 10,3 pouces recouvert d’un film protecteur imitant la friction du papier, d’un CPU octocoeur, de 4 GB de RAM et de 64 GB de stockage interne, d’une batterie de 3700mAh et d’un système d’éclairage à double température ajustable, du wifi et du bluetooth, d’un micro et de hauts-parleurs. Le tout est contenu dans un corps en aluminium de 5,8 mm avec support magnétique pour les stylets et pour la cover éventuellement. Le système est basé sur Android 11 et est relativement ouvert.

Deux stylets sont proposés par Onyx. Le Boox Pen (celui tout en haut de la photo) est le stylet proposé de base. Le Boox Pen 2 Pro (juste en dessous sur la photo) est le stylet optionnel avec une gomme intégrée. Ces deux stylets sont basés sur la technologie EMR de Wacom, ce qui signifie qu’ils n’ont pas besoin de batterie (puisant l’énergie dans l’écran). Ils sont tous les deux magnétiques pour s’accrocher sur le côté de la tablette. Ils utilisent les même mines (vendu par pack de 5).

De même, deux étuis sont proposés. Le premier sous forme de coque dans lequel on glisse la tablette (situé sur le dessous sur la photo). Il permet d’utiliser la tablette en mode PC si on le souhaite. Le second sous forme de folio magnétique qui s’aimante au dos de la tablette. Il ne permet pas l’utilisation en mode PC mais s’enlève plus facilement, ce qui peut être utile pour réduire le poids en main lorsqu’on est tranquillement installé pour lire.

2. Configuration et prise en main

La prise en main est assez facile pour réaliser les tâches basiques mais, comme le système est ouvert et comme il dispose de nombreuses options, il faut parfois tâtonner avant de trouver la configuration qui nous convient vraiment… La barre de navigation verticale permet d’accéder rapidement aux différents espaces : la Bibliothèque (qui contient les documents et livre ouverts avec l’application NeoReader), Notes (qui contient les différentes notes), Mémoire (qui permet de gérer les fichiers enregistrés), Applis (qui référence les applications installées) et Paramètres (qui recense les différents réglages de la tablette) :

Petite subtilité, certains réglages ne se trouvent pas dans l’onglet « Paramètres » mais sont dans l’onglet « Applis » en tant qu’applications indépendantes. Vous trouverez donc dans la liste d’application, « Economiseur d’écran » qui permet de modifier ce qui s’affiche durant la veille (une image ou autres), « BooxDrop » qui permet d’envoyer des fichiers sur l’appareil en wifi et « Bille de navigation ».

En effet, pour faciliter la navigation, il y a une bille de navigation flottante dont vous pouvez personnaliser les différentes actions (en plus de la barre de menu verticale). Voici comment je l’ai paramétré de mon côté :

(cliquez sur l’image pour zoomer)

Depuis la dernière mise à jour, il y a des paramètres supplémentaires par application qui permettent de régler le mode de rafraichissement de l’écran (plus ou moins rapide mais attention à la batterie…) ainsi que le contraste de l’arrière-plan et de la couleur de police. Ce sont des options que je n’ai pas encore eu à explorer mais cela montre l’étendue des possibilités en termes de réglages…

3. Prise de notes et annotations

Concernant la prise de notes, c’est vraiment excellent au sein des applications officielles proposées par Onyx. La friction générée entre l’écran et le stylet change clairement la donne comparé à mon iPad pour écrire. On oublie assez rapidement que l’on est sur une tablette car l’écran ne fatigue pas les yeux et le ressenti lors de l’écriture est comparable. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’utilisation en vidéo :

La prise de notes simple dans l’application « Notes » sur un modèle par défaut :

De nombreux outils sont disponibles (dans plusieurs épaisseurs) ; en voici quelques uns :

On peut aussi utiliser ses propres modèles de documents (ici, je me suis fabriqué un planning quotidien pour les cours qui me permettra de gérer mes programmations et d’y accéder facilement en classe) :

Enfin, on peut lire et annoter des documents pdf ou des e-books grâce à l’application installée par défaut (Boox Neo Reader) :

Ces possibilités vont m’être très utiles car, en tant que membre de l’équipe d’organisation du Rallye Mathématique de la Sarthe, je suis amené à devoir relire de nombreux documents (et de nombreuses fois). À l’écran, je rate davantage d’erreurs que sur papier avec un crayon en mains. Cette tablette va me permettre de gérer cela en limitant les impressions.

De plus, comme j’avais tendance à prendre des notes un peu partout (et donc à les perdre), j’étais passé à l’iPad. Sauf que j’étais beaucoup plus lent sur l’iPad car je ne parvenais pas à écrire correctement étant donné que le stylet glissait sur la vitre. C’est maintenant beaucoup plus facile et fluide.

J’ai adapté de nombreux modèles que j’utilisais dans l’application GoodNotes sur l’iPad (pour les mettre au format 1404×1872, en nuances de gris). Je les partage en fin d’article si vous le souhaitez (il suffira de les ajouter dans le dossier noteTemplate de l’appareil).

Concernant le ressenti avec les deux stylets proposés par Onyx, je suis assez partagé. J’aime beaucoup la prise en main du Boox Pen : il est assez petit, léger et tient bien en main. Le Boox Pen 2 Pro lui me parait plus lourd, plus glissant et il est plus grand. Cependant, le fait que la gomme soit intégrée et facilement utilisable est vraiment très interessant. Il adhère d’ailleurs beaucoup plus à la tablette ce qui est plus sûr lors des phases de transport.

4. Calendrier et organisation

Concernant la synchronisation, Onyx propose un espace en ligne gratuitement de 5go avec le choix parmi trois serveurs dans les paramètres (US à l’adresse push.boox.com, EUR à l’adresse eur.boox.com et VN à l’adresse push.boox.com). On crée le compte en indiquant soit une adresse mail, soit un numéro de téléphone (avec code de vérification à saisir pour se connecter). On peut aussi synchroniser les notes avec Evernote, Dropbox et OneNote.

Malheureusement, comme j’utilise pCloud, j’ai du faire autrement… Si vous souhaitez synchroniser vos notes (au format pdf) avec un autre espace de stockage, je vous conseille l’application Autosync à paramétrer comme ceci :

Cela permet à Autosync de surveiller s’il y a des changements sur les dossiers choisis dans le cloud ou sur la tablette et des les synchroniser. Je peux donc voir mes notes depuis n’importe quel autre appareil en me connectant à mon cloud mais aussi ajouter des fichiers sur l’appareil en les ajoutant dans le dossier sur le cloud. On peut très bien s’en passer et utiliser simplement la synchronisation proposé par Onyx (et on retrouve ses documents en se connectant sur eur.boox.com). A la même adresse, on peut utiliser le service BooxDrop pour transférer rapidement des fichiers du PC vers la Boox Note Air 2 Plus. Il existe aussi une extension pour Chrome.

Au départ, je m’étais créé un modèle de document sous forme de calendrier (au format pdf) en me disant que j’allais noter les différents événements et tâches sur ce dernier. Mais, il y a une application préinstallée qui fait cela et en beaucoup mieux : Calendar Memo. Elle permet en effet de créer des mémos associés aux jours du calendrier (et de les retrouver le jour J). Vraiment très pratique et rapide d’utilisation comme en témoigne cette vidéo :

On peut choisir d’afficher les mémos du jour comme écran de veille (mais j’aimais trop mon écran de veille Escher de mon côté…). Il faudrait qu’Onyx ajoute la possibilité de choisir une image comme écran de veille avec le mémo superposé par dessus. Voilà ce que cela donne en tout cas :

5. Lecture et autres applications

Pour terminer, je vais présenter quelques applications que j’utiliserais certainement sur cette tablette. Je n’ai pas voulu ajouter d’applications trop distractives car je souhaite rester productif sur cet appareil (il ne faut surtout pas que j’installe Dicey Dungeons dessus pour le coup !).

Tout d’abord, j’ai installé Kindle pour retrouver tous mes mangas et je suis plutôt content de pouvoir les lire sur un écran de cette taille car il n’y a pas besoin de zoomer pour apprécier les détails :

Comme j’adore la calculatrice Numworks, je l’ai aussi installé et elle fonctionne très bien :

Enfin, comme Onyx proposait Geogebra dans son propre marché d’applications, je l’ai aussi installé et je trouve aussi cela très agréable en terme d’utilisation :

Je n’ai pas encore installé d’applications pour ouvrir et modifier des feuilles de calcul mais je sais qu’il est possible de le faire si je venais à en ressentir le besoin. Je pense avoir tout ce qu’il me faut pour être paré pour la rentrée…

6. Bilan

La Onyx Boox Note Air 2 Plus est une très bonne tablette à encre électronique. Elle est très polyvalente et les applications proposées sont bien optimisées pour l’usage du stylet. La sensation d’écriture imite bien le rendu du crayon sur le papier avec les stylets proposés par Boox. Le fait de pouvoir installer d’autres applications est un plus très appréciable. Attention, cependant, toutes ne sont pas optimisées pour l’usage au stylet. Onyx Boox a récemment optimisé OneNote, Evernote et WPS. Sur d’autres applications, les tracés peuvent apparaitre avec plus de latence. Le format 10′ est très bon pour être emporté facilement partout (mais durant le test, je me suis demandé ce que cela pourrait donner avec le format 13′). C’est donc Android 11 comme système d’exploitation mais n’imaginez pas pour autant remplacer une tablette « normale ». C’est un écran à encre électronique et ce n’est pas conçu pour regarder des vidéos ou pour faire du jeu-vidéo. Cet appareil est vraiment destiné à la lecture (de documents, de livres et éventuellement d’internet) et à la prise de notes. Et il le fait très bien ! Même s’il est justifié par le matériel, le principal frein à l’acquisition sera probablement le prix (520€ sur le market européen de Boox) sans possibilité d’avoir accès à la réduction Education de 23% proposé sur le site officiel (et je n’ai pas compris si la TVA était inclue ou non). Sinon, pour plus de simplicité, les produits Onyx sont aussi en vente sur Amazon.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

1 commentaire pour “Test de la Onyx Boox Note Air 2 Plus”

  1. Merci beaucoup Nicolas pour ce test.
    Je viens de la commander et vos précieux conseils me wront utiles
    Joël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.