À la fenêtre de Johannes Baltazar Friderici

Dans son ouvrage Cryptographia oder Geheime Schrifft-münd-und Würkliche Correspondendentz (1684), Johannes Balthasar Friderici nous montre un dessin apparemment anodin (page de gauche) mais il contient un message secret. Ce dernier est codé par les fenêtres de l’immeuble : WIR HABEN KEIN PULVER MEHR (nous n’avons plus de poudre) avec la correspondance visible sur la page de droite :

Codage d’un texte au sein d’une image avec les fenêtres d’un immeuble proposé par Johannes Baltazar Friderici

Voici la table de correspondance entre les fenêtres et les lettres de l’alphabet :

Et voici le lien vers la page de dcode.fr relative au chiffre de Friderici.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.