Accessibilité

Mieux connaître les troubles dys

S’il y a une chose que l’on a du mal à envisager quand on n’y a jamais été confronté (soi-même ou pour un proche), c’est l’impact des troubles dys dans la scolarité. J’ai l’impression que j’en ai entendu parler uniquement quand je suis devenu prof, ou alors que je n’y avais jamais fait attention en tant qu’élève…

D’ailleurs, il n’est pas rare d’entendre : « Cela n’existait pas à mon époque et maintenant on en compte des dizaines… ». Je pense plutôt que ces troubles existaient déjà mais qu’on fait davantage attention à la situation de chaque élève et qu’on pose désormais le diagnostic plus facilement.

Alors, oui, cela nous demande de nous adapter pour accompagner au mieux. Mais, ces petits efforts sont très importants ! Je pense qu’il ne faut jamais oublier qu’un trouble dys est une souffrance s’il n’y a pas d’accompagnement. Et c’est alors un élève de moins qui a l’occasion de briller parce qu’on ne lui prête pas assez d’attention…

Sur ces sujets, je ne suis certainement pas un spécialiste mais je progresse ! Souvent grâce aux élèves eux-mêmes qui savent mettre des mots sur leur handicap. Quand je pouvais avoir tendance à minimiser le problème autrefois (sans même m’en rendre compte), faute de le comprendre, je suis désormais toujours à l’écoute de l’élève et en quête d’amélioration.

Mon regard a aussi beaucoup changé par rapport à la prise en compte de l’orthographe dans les copies (voire même sur les réseaux sociaux) et c’est en partie grâce à cette conférence TEDx de Arnaud Hoedt Jérôme Piron intitulée “La faute de l’orthographe” :

Dans la suite de l’article, je vais partager trois ressources avec vous sur ce sujet… J’avais été déçu d’avoir raté la date du 10/10 (journée nationale des dys) pour en parler au sein de la vie de classe mais, d’un autre côté, je serais mieux équipé avec ces ressources pour aborder le sujet dans l’année…

La BD « Dyslexique »

Je souhaitais commencer par donner un coup de projecteur à un projet Ulule que je trouve génial. Christopher Boyd, l’auteur et illustrateur, en parle beaucoup mieux que moi :

« Cette histoire a pour but de faire découvrir l’univers des Dys aux enfants et aux adultes, porteurs ou non de ces troubles. C’est une BD qui montre ce que les Dys vivent de l’intérieur à travers des images métaphoriques et poétiques, tout en donnant la possibilité aux parents et aux enseignants de mieux saisir les problèmes auxquels ces enfants sont confrontés. On y suit donc mes aventures de ma naissance… jusqu’à aujourd’hui ! »

Le projet étant déjà validé à 200%, n’hésitez pas à le soutenir vous aussi en commandant un exemplaire de cette BD à titre personnel ou pour les établissements. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de se rendre sur ce lien et de choisir une contrepartie (fin de la campagne le 10 novembre).

Par ailleurs, Christopher explique qu’à la fin de la bande dessinée, on pourra trouver un petit chapitre didactique qui expliquera chaque trouble Dys en détail. Voici des extraits :

Le film d’animation « Kring »

Comme déjà évoqué sur de nombreux blogs, ce film d’animation malaysien qui a été récompensé par de nombreux prix nous sensibilise à la dyscalculie, un trouble dys touchant inévitablement l’enseignement des mathématiques. Je n’en dis pas plus, regardez par vous-mêmes, c’est vraiment touchant :

Le fil Twitter de « IsaProfASH »

Pour finir, je vous conseille tout simplement de suivre le fil Twitter de IsaProfASH pour y trouver de nombreuses ressources permettant d’aider les élèves à besoin particulier. C’est une vraie mine d’or d’informations et d’idées !

Et si vous connaissez d’autres ressources, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Outils en ligne pour l’accessibilité numérique

Les outils ci-dessous ont été choisi selon les critères de gratuité et d’efficacité. Ils sont tous utilisables en ligne, sans installation (pas de soucis dans les établissements scolaires). Il en existe d’autres évidemment et chacun reste libre de les utiliser ou non. Cette liste est loin d’être exhaustive.

Reconnaissance de caractères

i2ocr (depuis une image) : http://www.i2ocr.com/free-online-french-ocr
i2ocr (depuis un fichier pdf) : http://www.i2ocr.com/pdf-ocr-french

Aide à la lecture

LireCouleur : http://lirecouleur.arkaline.fr/web.html

Synthèse vocale

Natural Readers : https://www.naturalreaders.com/online/

Enregistreur vocal

bearrecord : https://voice-recorder-online.com/fr

Boîte à outils pdf

PDF Candy : https://pdfcandy.com/fr/

Cette liste pourra bien sûr être amenée à évoluer petit à petit…

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Ressources numériques pour l’école inclusive

Des manuels numériques

En ce début d’année, il a fallut commander des manuels numériques pour les élèves qui en avaient besoin. Le parcours n’est pas du tout le même selon les éditeurs. Parmi eux, j’ai rencontré un très bon élève qui permet directement la commande express de licences à l’unité, à savoir Nathan via le CNS :

Quelle belle initiative cette “offre commerciale” !

Une grande majorité des éditeurs restreignent les commandes à 20 exemplaires minimum alors il faut forcément passer par une commande par mail. Cela complexifie les démarches et allonge forcément la prise en charge. D’autant qu’il y a déjà beaucoup de choses à faire à la rentrée… Prévoir cette option de commande spéciale sur le site web me semble être une idée à propager…

Des livres audio

Je vais profiter de cet article pour donner de la visibilité à une super initiative permettant de promouvoir la lecture auprès des élèves rencontrant des difficultés (à cause de la dyslexie ou d’un handicap) : la médiathèque Valentin HUAY.

Des livres récents côtoient les grands classiques…

Il est possible d’inscrire les élèves de l’établissement afin qu’ils puissent profiter d’un accès à une large bibliothèque de livres audio ou en braille. Pour cela, il est nécessaire de justifier de la difficulté à lire des élèves mais une simple attestation sur l’honneur des parents ou du chef d’établissement suffit pour cela.

L’inscription est individuelle même si une même adresse e-mail peut-être utilisée pour les différents comptes des élèves de l’établissement. Une fois l’inscription validée, l’élève pourra télécharger jusqu’à 20 livres audios tous les 15 jours.

Si l’inscription est gratuite, c’est parce que cette médiathèque numérique est portée par l’association Valentin HAUY qu’il ne faut pas hésiter à soutenir et dont les missions sont les suivantes :

  • défendre les droits des déficients visuels,
  • assurer leur formation et l’accès à l’emploi,
  • restaurer et développer leur autonomie,
  • promouvoir l’accès à l’écrit, 
  • proposer des activités culturelles, sportives et de loisirs accessibles.

Bref, si je partage l’information ici, c’est que je n’ai moi-même découvert cette initiative que par hasard au cours de l’été alors qu’elle s’avère formidable pour les élèves qui en ont besoin.

Et une police adaptée

Parmi mes découvertes, il faut aussi citer la police “Luciole” téléchargeable sur ce site. Elle a été conçu spécifiquement pour les personnes malvoyantes et est proposée sous la licence Creative Commons BY 4.0. Je trouve le dessin des caractères particulièrement soigné. Les lettres sont assez espacées et d’une bonne épaisseur (tout en permettant de mettre en gras certaines informations contrairement à Arial Black) :

Après présentation aux élèves concernés, je l’ai adopté pour l’écriture de mes cours en pdf (j’en ai profité pour abandonner LaTeX et revenir dans un logiciel de traitement de texte plus basique mais c’est une autre histoire). Bref, si elle convient aussi à vos élèves, n’hésitez pas à l’adopter ! Seul inconvénient pour le moment : elle n’est pas installée par défaut sur les ordinateurs du collège…

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons