Nicolas

Calculer mentalement des pourcentages

Pour travailler le calcul mental avec les élèves et créer des automatismes sur les pourcentages, j’ai développé ce petit générateur de calculs aléatoires :

Pour le moment, le générateur se concentre sur les pourcentages suivants : 5%, 10%, 20%, 25%, 50%, 75%, 90%, 100%, 200% et 300%. Une option permet aussi de travailler avec les permutations du type “16% de 25” qui est équivalent à “25% de 16”.

Il est possible de travailler en affichant les questions au vidéo-projecteur puis en affichant les réponses une par une ou en autonomie devant un ordinateur en renseignant manuellement les réponses et en demandant la correction complète (les valeurs erronées s’affichent en rouge).

Cet exerciseur est disponible au lien suivant :

https://www.desmaths.fr/jeux/bosspourcentages/

PS : C’est aussi l’occasion pour moi de rebaptiser deux autres applications (Boss des Tables et Boss des Relatifs) pour changer les termes “Roi des…” en “Boss des…” afin d’utiliser un terme mixte tout en ajoutant un jeu de mots entre le fait d’être le/la boss grâce au fait d’avoir bien bosser…

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Ricochons pour la semaine des maths…

Aujourd’hui, je vais vous présenter un jeu de société que j’adore et qui est très original : Ricochet (jeu de Cyril Blondel, illustré par Mathieu Clauss et édité chez Flip Flap Editions). Le principe de base est plutôt simple, c’est un jeu d’esprit dans lequel il faut ricocher d’idées en idées jusqu’à ce qu’il ne reste que quelques mots qui formeront une phrase phonétique… Pour éviter de chercher dans toutes les directions, les deux mots à trouver à chaque étape doivent toujours être dans une même ligne ou une même colonne…

Et comme l’éditeur propose une règle en images très claire dans son jeu de démo, je ne vais surtout pas me priver de la partager ici :

Adorant donc ce jeu et souhaitant partager des niveaux inédits avec mon entourage, j’ai entrepris de reproduire l’espace de jeu dans un modèle Genial.ly. Je peux ainsi vous proposer de tenter de résoudre un niveau inédit que j’ai créé spécialement pour la semaine des mathématiques :

https://view.genial.ly/6050ea8b9380b60d3473600b

Mais, comme l’éditeur m’y a gentiment autorisé, je suis aussi dans la possibilité de partager avec vous ce modèle Genial.ly afin que vous puissiez vous aussi créer vos propres niveaux. Il n’y a rien de plus simple (et c’est possible avec un compte gratuit sur Genial.ly) ; il vous suffira de cliquer sur le bouton “Refaire” en haut à gauche du modèle ci-dessous :

https://view.genial.ly/604e68b8289c2b0d3579a45a

Une fois le Genial.ly récupéré sur votre compte, vous pourrez modifier les éléments texte. Pour cela, il faudra juste modifier manuellement le texte. Vous pourrez aussi supprimer le bouton “Réutiliser” pour indiquer votre nom ou votre pseudo à cet endroit (le champ est présent sous le bouton). Cependant, merci de respecter le travail des auteurs et de l’éditeur en laissant les visuels et les liens vers les boites officielles du jeu lors des différents partages.

Prenez le temps de prendre en main l’outil et de concevoir votre propre grille car nous vous préparons une surprise… Parviendrez-vous à être aussi inventifs que les auteurs du jeu ? N’hésitez pas à partager les liens vers vos grilles en commentaires ou sur Twitter avec les hashtags “#Ricochet #Amateur”…

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

La place de la publicité dans la presse

Dans le cadre de la semaine de la presse, avec ma collègue professeure documentaliste, nous allons proposer un projet commun aux élèves de cinquième en travaillant sur la place de la publicité dans la presse. Nous ne sommes pas partis de zéro pour concevoir ce projet car nous avons pu nous appuyer sur une une très bonne base d’une autre collègue professeure documentaliste écrivant sur Docabord.

Le document peut encore évoluer dans sa forme même si nous sommes plutôt satisfaits du résultat. Il nous reste cependant à inclure les données du périodique pour adolescent dans la partie 4 (ce sera fait dès que nous l’aurons reçu). Je partage tout de même le document dès maintenant afin de permettre aux collègues intéressés de pouvoir s’engager dans le même projet.

Les objectifs visés avec cette activité sont les suivantes :

  • Appréhender la place de la publicité dans la presse écrite. [EAM]
  • Distinguer un message publicitaire d’un message d’information. [EMI]
  • Calculer et comparer des proportions sous différentes écritures. [Mathématiques]

Comme cela sera certainement plus parlant qu’une longue description, je vous propose un aperçu des pages de ce document :

Partie 1 : La publicité pour faire passer un message
Partie 2 : La fiche d’identité de votre périodique
Partie 3 : La publicité dans votre périodique
Partie 4 : La publicité dans un périodique adolescent

Nous avons aussi réalisé ce Genial.ly pour la partie 1 afin que les élèves puissent accéder aux vidéos plus rapidement :

https://view.genial.ly/6052e88e58f3770d9b230764

Enfin, voici les lien de téléchargement des documents de l’activité :

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Un contrat d’objectifs scolaires

Au cours d’une discussion téléphonique avec une famille, cette dernière m’a glissé l’idée de mettre en place un contrat d’objectifs pour aider son enfant à repartir du bon pied… J’ai trouvé que cela pourrait être intéressant mais je me suis retrouvé assez vite dépourvu car je n’ai pas trouvé d’exemples d’un tel document sur le web… Il a donc fallut se mettre au travail et le concevoir soi-même…

Lors de la phase de création du document, je me suis focalisé sur les besoins suivants :

  • Le document doit permettre d’indiquer clairement les objectifs fixés à l’élève et ce dernier doit accepter le contrat en signant le document.
  • Le document doit permettre à l’élève de s’autoévaluer au jour le jour par rapport aux objectifs fixés et présenter cette autoévaluation au professeur principal chaque semaine.
  • Le document doit permettre aux enseignant de pouvoir apporter une remarque positive ou négative à l’élève en rapport avec les objectifs fixés.
  • Enfin, le document doit permettre au professeur principal de dresser un bilan en fin de mois avec l’élève par rapport aux objectifs fixés et de proposer un nouveau contrat si nécessaire.

Je voulais absolument éviter l’écueil de la “fiche de suivi” pour mon contrat d’objectifs afin d’éviter que les enseignants ne doivent remplir le contrat à chaque séance. C’est pour cela que je suis parti sur une autoévaluation quotidienne de l’élève (je me dis que cela l’aidera à garder les objectifs en tête) et deux feuillets permettant les remarques d’enseignants (un peu comme dans le carnet de correspondance mais sans valeur de sanction).

En forçant un peu sur la mise en page, tout tient dans un feuillet A3. Finalement, je partage le document en question car je me dis qu’il pourra servir à tous (et qu’il évoluera sans doute plus vite avec les retours de chacun). Les fichiers sont présents en fin d’article. Voici les captures des différentes pages du feuillet :

Je rappelle que je suis en phase de test car je viens tout juste de le proposer à un élève avec deux objectifs plutôt simples (ne pas se distraire en classe / participer à l’oral en levant la main). Je ne peux donc pas garantir qu’il est efficace et, à mon avis, il ne le sera que si l’élève et l’équipe pédagogique s’en empare en prenant le temps de le remplir de temps en temps…

N’hésitez pas à me faire des retours sur ce document que ce soit sur sa mise en forme ou sur son utilisation… Ce sera sûrement bénéfique pour le faire évoluer si nécessaire…

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Houston, nous avons un problème…

Cet article fait suite à l’article Les geeks et la Nasa et il présente une façon d’utiliser le parachute codé du robot Perseverance comme projet de liaison écoles-collège durant la semaine des mathématiques… En effet, les échanges réels sont plus difficiles avec la pandémie alors j’ai pensé que s’échanger des messages codés pour créer un premier lien pourrait être interessant…

Le message codé de la Nasa permettant d’échanger trois mots (de huit caractères maximum), j’ai eu l’idée de faire échanger des devinettes. Par exemple, en recevant les mots “POLYGONE”, “TROIS” et “COTES”, les élèves devraient deviner le mot clef “TRIANGLE”…

Objectifs principaux du projet

Les objectifs principaux de ce projet pour les élèves sont donc les suivants :

  • Eveiller leur curiosité scientifique en évoquant l’exploration spatiale.
  • Echanger avec les camarades de leur futur établissement.
  • Découvrir le codage et plus particulièrement le langage binaire.
  • Résumer un concept (mathématique ou non) en trois mots pour le faire deviner.

Déroulement du projet

Ce projet peut être réparti sur les quatre jours durant la semaine des mathématiques, en suivant par exemple la progression suivante :

  • Lundi – Présentation du projet aux classes concernées : la vidéo de Manu Houdart est intéressante pour expliquer le fonctionnement. Petites activités sur le langage binaire possibles (idées données en fin d’article).
  • Mardi – Réalisation du parachute codé de la classe : choix des trois mots à envoyer pour faire deviner le concept choisi, travail sur les coordonnées GPS de l’établissement, codage manuel (grâce aux puissances de 2 ou à la table de correspondance) ou automatique grâce à l’outil prévu en ligne (au choix selon l’enseignant).
  • Jeudi – Envoi du parachute à l’adresse de l’autre établissement (école ou collège). De nouveau, petites activités sur le langage binaire possibles (idées données en fin d’article).
  • Vendredi – Réception et décodage du parachute reçu : le décodage pourra être de nouveau réalisé manuellement (grâce aux puissances de 2 ou à la table de correspondance) ou automatiquement (grâce à l’outil prévu en ligne).

Pour organiser ce projet avec les élèves, il fallait donc une bonne base de ressources utiles que je vais vous présenter dans la suite de l’article (vous pourrez télécharger le document récapitulatif en fin d’article)…

La vidéo d’explications de Manu Houdart

https://www.youtube.com/watch?v=ltCnUNcYrZw

L’outil pour obtenir les coordonnées d’une adresse

https://www.desmaths.fr/gps/

L’outil pour coder ou décoder un parachute façon Nasa

https://www.desmaths.fr/nasacode/

La table de correspondance décimal – binaire

Des idées d’activités autour du binaire

Activité 1 : Décoder le message ci-dessous

0000010   0010010   0000001   0010110   0001111 !
(exemple avec le message “BRAVO !”)

Activité 2 : Sur une feuille à carreaux, coder son prénom en binaire pour le représenter sous la forme d’une image (0 = blanc ; 1 = noir)
Exemple avec le prénom “Nicolas”
Activité 3 : Sur une feuille à carreaux, retrouvez l’image codée par des nombres décimaux en coloriant les carreaux représentant ces nombres codés en binaire (0 = blanc ; 1 = noir)
Exemple avec l’image d’un coeur
Activité 4 : Voici un nombre représenté en binaire. Calculez le nombre en question en additionnant toutes les valeurs associées aux cases noires qui contiennent des 1 (on ignore donc les cases qui contienne un 0)
Exemple avec le nombre 105

Document récapitulatif

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Les geeks et la Nasa

La NASA aime cacher des messages codés dans ses explorations. Je trouve le dernier en date tout simplement génial : avec le rover Persévérance envoyé sur Mars, elle a caché la localisation et le slogan du laboratoire en charge de la mission dans le motif du parachute d’atterrissage… Tout cela en invitant les internautes à craquer le code et donc en créant un joli buzz chez les geeks et tous les curieux !

Voici une photo extraite de la vidéo montrant le parachute déployé :

J’avais trouvé une ressource en anglais qui expliquait bien le codage utilisé et que j’ai adapté pour mes collégiens (notamment pour être utilisé durant la semaine des mathématiques) :

Ainsi j’ai rédigé une fiche pour les élèves (c’est une première version qui manque un peu de fun) que vous pourrez télécharger en fin d’article. Elle contient les explications et deux activités (décodage et codage).

Et si vous voulez vous amuser un peu, j’ai redessiné la vue du ballon en vectoriel (téléchargeable ici) et grâce à cela, j’ai programmé un petit outil qui permet de colorier manuellement les secteurs souhaités en cliquant dessus ou de les colorier automatiquement en rentrant le message souhaité :

https://www.desmaths.fr/nasacode/

Les coordonnées sont à saisir au format degrés-minutes-secondes sans symbole et en les séparant par un espace. Attention, compte tenu du fait que les informations ne sont codées que sur 7 bits (127 est donc la valeur maximale), les degrés seront renseignés modulo 128…

Amusez-vous bien ! 🙂

Etiquettes : Enigmes ; Mathématiques
Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Des classes virtuelles sans comptes élèves

Cette année, pour les collèges et les lycées, le dispositif Ma classe à la maison du CNED demande une identification des élèves pour l’accès aux classes virtuelles et donc par conséquent la création en amont d’un compte par élève (avec une adresse mail).

Cela permet d’avoir une salle d’attente (il est conseillé d’ailleurs d’ouvrir le lien sur un autre appareil pour surveiller les arrivées) afin d’éviter les intrusions au sein des classes virtuelles. C’est une bonne initiative mais la création de comptes par les élèves peut poser problème et empêcher l’accès à la classe virtuelle pour ces élèves en question…

Dans le même temps, la Direction du numérique pour l’éducation (DNE) a ajouté un service de visioconférence pour les écoles, les collèges et les lycées en version beta basée sur la solution Big Blue Button parmi les nombreux outils disponibles sur le portail apps.education.fr. Cette solution ne demande pas d’identification aux élèves et cela laisse donc le choix aux établissements et aux enseignants. C’est pourquoi j’ai choisi de la présenter plus en détails…

Pour rejoindre ce service de visioconférence, il suffit de se rendre sur le lien correspondant à votre profil :

Vous pouvez vous connecter en utilisant vos identifiants institutionnels habituels (après avoir sélectionner votre académie) et vous arriverez sur la page ci-dessous. Vous allez pouvoir démarrer une réunion improvisée en cliquant sur le bouton “Démarrer une réunion immédiatement” ou créer une ou plusieurs salles de réunion en personnalisant les différents paramètres avec le lien “+ Créer une salle de réunion” :

Vous devez donner un titre à la salle de réunion, personnaliser le texte de bienvenue si vous le souhaitez puis indiquer le nombre maximal de participants et la durée maximale en minutes :

Ensuite dans l’onglet “Gestion des permissions“, vous pouvez indiquer les permissions initiales des participants (même si elles peuvent être modifiées en cours de réunion) :

Une fois que tout est prêt, il suffit de cliquer sur “Créer” pour que cette nouvelle salle apparaisse dans la liste de vos salles de réunions. Vous pouvez la rejoindre avec le bouton “Lancer“, modifier ses paramètres avec l’icône crayon ou la supprimer avec l’icône poubelle :

De plus, en cliquant sur le bouton “Inviter“, vous pouvez récupérer les liens à transmettre aux élèves (participants) ou collègues (modérateurs) :

Une fois dans la salle de réunion en tant que modérateur, dans l’onglet “Utilisateurs en attente” sur la gauche, vous allez pouvoir accepter les participants un par un en vérifiant les noms qu’ils ont renseigné ou indiquer que vous souhaitez accepter tout le monde automatiquement :

Les différentes possibilités de la réunion virtuelle sont rappelées sur la diapositive d’accueil. Ainsi, selon les droits accordés, il est possible d’activer son micro, sa webcam ou le partage d’écran avec les boutons situés en bas de l’écran. Un outil de discussion textuel est aussi disponible dans l’onglet “Discussion publique” du menu de gauche :

En cliquant sur la roue dentée à droite de Utilisateurs, vous avez accès aux paramètres de la salle de réunion :

Dans ce menu, avec l’option “Verrouiller les spectateurs“, vous pouvez modifier les autorisations des participants au cours de la réunion virtuelle (par exemple, couper tous les micros lorsque vous souhaitez le silence) :

Dans le même menu, vous avez la possibilité d’organiser des groupes avec l’option “Créer des réunions privées“. Vous pourrez alors paramétrer le nombre de groupes (ici appelées réunions) et sa durée maximale d’existence. Vous pouvez attribuer les participants dans les différents groupes par glisser-déposer (ou les assigner au hasard) et autoriser les participants à rejoindre les autres groupes s’ils le souhaitent avec la case à cocher (il est possible d’accéder à tous les groupes dans ce cas ; un par onglet) :

Pour rejoindre les différentes salles créées, il suffit de cliquer sur l’onglet “Salle de réunion privée” dans la barre de gauche puis de cliquer sur le lien “Rejoindre la réunion” (cela ouvrira la salle en question dans un nouvel onglet). Il est aussi possible de mettre fin à toutes les réunions privées :

Dans le menu de gauche, les participants ont aussi accès à un outil de prise de notes partagées (sauf s’il a été désactivé dans les options) :

Le diaporama préchargé lors du lancement de la réunion comporte des diapositives vierges pour servir de tableau blanc (il suffit de cliquer sur les flèches en bas de l’écran pour y naviguer). Les outils d’édition sont quant à eux présents sur la droite de l’écran :

Avec le bouton “+” situé en bas à gauche, il est possible de débuter un sondage, de charger une autre présentation (il faut préférer le format pdf) ou de partager une vidéo externe :

En cliquant sur son propre pseudo dans la liste de gauche, un participant peut modifier son statut (par exemple, lever la main). En cliquant sur le pseudo d’un autre participant sur la liste de gauche, vous pourrez le définir comme présentateur ou comme modérateur (ou à l’inverse lui retirer ses rôles) ou encore l’exclure si nécessaire :

Enfin, avec le bouton présent en haut à droite, il est possible de mettre fin à la réunion ou tout simplement de se déconnecter :

Voilà pour la présentation de cet outil qui pourrait s’avérer utile dans les prochains jours… En espérant qu’il est conçu pour bien tenir les montées en charge… Rappel important : il est déployé en “beta”…

Etiquettes : Outils numériques
Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Les réunions en distanciel dans la vraie vie

En ces temps très incertains par rapport à un nouveau confinement ou même à une nouvelle période de cours à la maison, je partage avec vous cette vidéo qui date de 2014 (que vous connaitrez peut-être déjà) mais qui est toujours très actuelle maintenant… Le concept est plutôt simple : De quoi auraient l’air les réunions en distanciel si elles avaient lieu dans la vraie vie ?

Comme l’ont fait remarqué des collègues lors d’une formation hier, il manque quand même la personne qui a mis son micro dans le clavier (et qui ne l’utilise pas préférant taper à la main…) et les personnes en pyjama ou ne portant que le haut (seule partie visible à la caméra… quand tout va bien…).

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Bonne année 2021

Avant de reprendre les cours lundi, je tiens à souhaiter une bonne année 2021 à tous ceux qui viennent me lire ici. Elèves actuels ou anciens, familles, collègues ou amis, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Mais surtout, j’espère que vous et vos proches ne serez pas touchés par l’épidémie ou d’autres problèmes de santé. Prenez soin de vous et tenez bon moralement !

Etiquettes : Humeurs ; Personnel ; Réflexions
Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons

Le calendrier de l’Avent est prêt !

Après de nombreuses soirées passées à la création des énigmes (mécaniques et habillages), je peux enfin souffler car le calendrier de l’Avent est enfin prêt ! Un grand merci à Tony de chez Escape Yourself Le Mans pour son aide dans la phase de préparation… Ce fut une chouette collaboration !

Comme il faudra encore attendre mardi pour dévoiler les énigmes, nous vous avons préparé une énigme 0 (hors jeu) pour vous faire découvrir ce qui est à gagner cette année :

Pour cette édition, nous avons essayé de privilégier des énigmes simples (au moins après avoir pris l’indice prévu à cet effet) pour permettre au plus grand nombre de participer et surtout pour qu’il soit possible de parvenir à suivre le rythme tout au long du mois de décembre…

Comme je pense que toutes les énigmes leur sont abordables, je vais faire chercher mes élèves (certains ont d’ailleurs été beta-testeurs de certaines d’entre-elles). Pour faciliter ces pratiques, il sera possible d’accéder à toutes les énigmes sans création de compte (mais avec l’impossibilité dès lors de participer à l’énigme finale et au tirage au sort pour les lots).

Par ailleurs, comme pour l’année passée, tous les comptes créés pour l’occasion sont éphémères et ils seront automatiquement supprimés à la fin de l’opération (afin de ne garder aucune information dans la base de données). C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut refaire un compte même si vous aviez déjà participé l’an dernier…

J’espère que vous vous amuserez en les résolvant autant que nous nous sommes cassé la tête à les réaliser…

Vivement mardi, j’ai hâte ! Et bon jeu à tous !

Etiquettes : Enigmes ; Ludique ; Personnel
Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager avec vos amis avec ces boutons :
Licence Creative Commons